Comment aider son enfant à gérer ses émotions ?

Bismillah. Dans la parentalité bienveillante, l’enfant est au coeur de l’éducation. Nous devons en permanence l’écouter pour s’adapter à lui et l’aider de notre mieux. Nous devons aider l’enfant à gérer ses émotions. Mais comment faire quand nous même, nous avons appris à ne pas tenir compte de nos émotions ? Voici comment aider nos enfants à gérer leurs émotions en 5 étapes :

Etre conscient des émotions de l’enfant

  • Etre conscient que les émotions sont un don d’Allah, pour nous protéger dans certaines situations (peur, colère, dégoût…).
  • Observer les changements dans les expressions du visage, la posture, le ton  de la voix…
  • Surveiller nos propres émotions.

émotions de l'enfant

Utiliser les émotions pour se connecter à son enfant

  • Le prendre dans les bras.
  • Ne pas rejeter les émotions de son enfant.
  • Les émotions sont un excellent moment d’apprentissage.
  • Encourager son enfant à parler de ce qu’il ressent.
  • Donner des conseils à l’enfant avant que cela ne dégénère, (s’il est en colère, l’aider à se calmer)

Etre à l’écoute de son enfant

  • Prendre les émotions de l’enfant au sérieux.
  • Montrer à l’enfant que nous comprenons ce qu’il ressent.
  • Ne pas juger ou critiquer les émotions de notre enfant (Il a le droit de pleurer, même si c’est un garçon).

Aider l’enfant à identifier et nommer ses émotions

  • Aider l’enfant à identifier ses émotions plutôt que de lui dire ce qu’il doit ressentir.
  • Nommer l’émotion aide l’enfant à s’apaiser.
  • Donner le bon exemple, en nommant vos émotions. « Je suis en colère car j’ai eu une dure journée » (et non à cause des enfants)
  • Aider son enfant à développer son vocabulaire des émotions.

émotions de l'enfant

L’aider à trouver des solutions à son problème

  • Lorsque l’enfant se comporte mal, l’aider à expliquer ses sentiments et pourquoi il a eu ce comportement.
  • Encourager l’enfant à exprimer ses émotions, mais fixer des limites sur le comportement.
  • Aider l’enfant à chercher et trouver des solutions lui même.
  • Les solutions doivent avoir un intérêt éducatif pour l’enfant et réparer le problème.
  • Laisser les enfants explorer par eux même et les féliciter.

Les émotions positives ou négatives ne sont pas mauvaises. C’est ce qui fait de nous des êtres humains. Seulement, nous devons apprendre à accepter toutes nos émotions et à les gérer de façon efficace. Nous ne pouvons pas toujours choisir ce que nous ressentons ou la façon avec laquelle les autres nous traitent. Mais nous pouvons décider de notre façon d’agir, face à toutes sortes de situations agréables ou désagréables. Lorsque nous sommes à l’aise avec ce que nous ressentons, nous pouvons garder le contrôle de notre vie. Aussi, nous nous ne laissons plus guider par nos émotions négatives ou par les personnes néfastes (ceux qui savent toujours mieux que nous ce qui est bon pour nous et nos enfants, et qui nous rabaisse plus bas que terre). Ainsi, un enfant, qui aura appris à gérer ses émotions deviendra, incha allah, un adulte qui sera en mesure de se comprendre, et qui pourra faire face à tous les petits et grands problèmes qu’il rencontrera dans sa vie.