Salam alycom, comment faire manger des légumes à nos enfants ?

Mon fils de 5 ans détestait les légumes et n’aimait pas beaucoup la plupart des fruits depuis ses 2 ans. Pas facile de lui proposer des repas équilibrés dans ces conditions. D’autant plus, qu’au fur et à mesure du temps, il est devenu expert dans l’art de trouver les légumes camouflés.

Evidemment, en trois ans j’ai eu différents conseils pour lui faire aimer les légumes. La plupart des conseils n’ont rien de bienveillant. La palme d’or du conseil à 2 sous, vient de mon ancien médecin. Elle m’avait conseillé lorsque mon fils avait 3 ans de ne rien lui proposer d’autres que des légumes durant plusieurs jours. Il finira bien par les manger pour ne pas mourir de faim. Je vous rassure, je n’ai pas essayé. Les autres conseils : le priver de dessert (un classique), le forcer, lui faire du chantage…

Finalement, j’ai mis en place ces 9 conseils tout simples et j’ai été la première à être agréablement surprise. Il faut être très patient, surtout au début, et faire des petits changements de façon progressive.

1. Leur donner à manger quand ils ont faim

Ce conseil peut paraître futile, pourtant je vois souvent dans mon entourage des parents se plaindre que les enfants ne mangent rien, alors qu’ils passent leurs temps à manger des biscuits et sucreries.

2. L’enfant doit goûter à tout

Pas toujours facile de faire goûter certains aliments aux enfants, pourtant il faut les y habituer tôt. Il ne s’agit de forcer l’enfant à le faire, mais on peut l’inciter à goûter à travers des jeux du goût, en lui proposant la règle de vérifier s’il aime ou pas. Par principe, certains enfants, disent ne pas aimer certains plats, pourtant si on propose un aliment plusieurs fois avec différentes recettes, l’enfant va se familiariser avec cette saveur et peut être l’apprécier.

3. Faire participer l’enfant pour choisir les légumes et les cuisiner

Le fait de choisir, au marché les couleurs et les formes qui lui plaisent le plus et de participer à la préparation du repas, incite les plus récalcitrants à goûter leur plat.


légumes

4. Les initier à base de la nutrition

J’ai mis en place un principe simple avec mon fils, il doit mangé dans la journée, au moins un aliment de chaque groupe (féculents, céréales, légumes secs / viandes, poissons, oeufs / fruits et légumes / huiles et beurres / sucre / eau / produits laitiers). Je lui ai expliqué à quoi servent les féculents, les fruits et légumes, la viande et l’eau. Je ne parle pas de produits laitiers car j’en consomme peu et je n’encourage pas mon fils à en manger. Il n’est pas utile de leurs donner trop de détails. Il suffit de  leurs montrer à quoi correspond chaque famille d’aliment, et en quoi elle est utile pour notre corps.

5. Camoufler les légumes

Il faut maîtriser l’art du camouflage. Les recettes ne manquent pas sur Internet. Les enfants aiment la purée de pomme de terre, mais on peut y glisser quelques végétaux. Quelques idées de recettes: bricks aux légumes, gratins, tortillas, galettes, croquettes, omelettes… Le principe est de toujours associer un plat qu’ils aiment (pomme de terre, pâtes, riz, oeufs, thon, viande haché, fromage…) à des légumes.

6. Augmenter la part de légumes dans le plat de façon progressive

Pour commencer la diversification alimentaire, on conseille aux mamans de commencer à proposer au bébé du lait avec du bouillon de légumes. Petit à petit on augmente la part de bouillon, puis le bouillon est remplacé par la purée de légumes. Et enfin on supprime le lait. On peut utiliser ce principe pour les enfants les plus difficiles. On propose par exemple une purée avec 80 % de pomme de terre et 20 % de courgette, au fur et à mesure on augmente la part de courgette dans la purée. Et pourquoi pas, commencer pour les cas les plus difficiles avec juste un bouillon de légumes qu’on ajoute à la purée de pomme de terre.

7. Des Saveurs douces

Commencer par des légumes qui ont une saveur douce ou sucré (carotte, courge), puis ce qui ont un goût neutre (courgette), puis les légumes verts et enfin ceux qui ont un goût prononcé. Par contre, si vous même vous n’aimez pas les choux de Bruxelles, inutile de les imposer à vos enfants.

légumes

8. Faire une jolie présentation

Les enfants aiment les jolis plats, tout comme nous. Il faut que le plat les séduise visuellement pour leurs donner envie de goûter. Faire une jolie présentation du plat, utiliser des emportes-pièces pour découper, par exemple une omelette aux légumes. J’utilise les moules à gâteau en formes d’étoile, ou de coeur pour faire un flan de courgettes ou de carottes.

9.  Ne jamais forcer un enfant à manger des légumes

Enfin, et j’insiste sur ce point, il ne faut jamais, jamais, jamais obliger un enfant à manger des légumes. C’est le meilleur moyen de l’inciter à les détester. Parfois, certains enfants refusent certains plats simplement pour attirer l’attention de maman ou papa.

Ce n’est pas si difficile, finalement, de leurs faire aimer les légumes. Il faut juste beaucoup de patience et de bonne volonté. Jusqu’à présent, je proposais des légumes de temps à autres à mon fils (surtout des légumes camouflés) et je me disais qu’il finirait bien par en manger un jour. Et puis, il a eu des problèmes de santé, dû à son régime alimentaire, et j’ai dû trouver des solutions pour lui faire manger sa portion de végétaux chaque jour. J’ai commencé de façon intensive, depuis seulement quelques semaines et mon fils me surprend chaque jour, en mangeant des légumes qu’il détestait. Et vous, comment faites vous pour faire manger des légumes à vos enfants ?