Gérer sa colère de façon bienveillante.

Bismillah. Il arrive à tout le monde de se mettre en colère face à une bêtise de son enfant. Mais, nous ne la gérons  pas tous de la même manière. Certains préfèrent ne jamais se mettre en colère et garder toutes les frustrations en eux. D’autres explosent de rage à la moindre contrariété. Personnellement, j’avais tendance à intériorisé mes colères. Mais, avec mon fils, j’étais parfois un vrai ouragan, je faisais sortir toutes mes vieilles colères. Mais hamdoullah, j’ai appris le juste milieu, gérer la de façon positive.

Les raisons de notre colère

La colère est une émotion négative mais qui nous est utile. Elle sert à se protéger face à un danger. Quand nous sommes contrariés, nous indiquons à notre interlocuteur, qu’il ne faut pas aller plus loin dans le conflit. Cette émotion est souvent liée à notre passé. Ce qui nous irrite nous rappelle des situations vécus dont nous avons conscience ou pas.

Aussi, nous gérons notre colère comme nous avons appris à le faire par nos parents. On est rarement en colère envers son enfant, mais plutôt parce que la situation nous rappelle une rancoeur passé non traité. On est parfois en colère, quand on voit un trait de caractère chez notre enfant que l’on ne supporte pas chez nous ou chez une personne avec qui nous avons été en conflit (le papa de l’enfant, les parents…).

colère

Comment gérer sa colère

La colère ne doit pas être intériorisé ni exprimé de façon violente. Maîtriser sa colère demande de l’entraînement. Plus on essaie de la contrôler et plus, on y arrive.

  • Dire au moment où se sent en colère, « Aoudou bila mina chaytan rajim » (je cherche refuge auprès d’Allah contre le diable, le lapidé).
  • Se retrouver quelques minutes.
  • Ecrire ce qui nous met en colère.
  • Lire le coran.
  • Méditer.
  • Apprendre à se relaxer régulièrement.
  • Apprendre à gérer ses émotions et à gérer les conflits.
  • Apprendre la communication non violente.
  • Faire du sport régulièrement.
  • Se trouver une occupation pour se détendre.
  • Apprendre à lacher-prise.
  • Dans un moment de détente, revivre la situation qui nous a mis en colère, et imaginer comment on aurait pu gérer la situation de façon plus calme.

colère

Techniques pour se calmer rapidement

  • Porter son attention sur ce que l’on ressent.
  • Respirer lentement et profondément.
  • Faire de l’exercice physique, faire une marche.
  • S’étirer pendant quelques minutes.
  • Se masser le visage.
  • Changer d’émotion : Penser au premier sourire de son enfant, pour remplacer la colère par la joie.