Bismillah. Le cerveau de l’enfant se développe de façon importante durant les cinq premières années de sa vie. Au cours de cette période, le cerveau est très malléable. Ce que l’enfant aura vécu au cours de ces années, aura une grande influence sur son évolution, lorsqu’il sera adulte.

Aussi les parents doivent veiller à rester bienveillant et aider l’enfant à gérer ses émotions. Cela l’aidera dans son développement intellectuel. J’ai décomposé ce texte en fonction de trois tranches d’âge, d’abord de 0 à 12 mois, puis de à 1 à 3 ans et enfin de 3 à 5 ans.

De 0 à 12 mois

A La naissance, bébé a environ 100 milliards de neurones qui lui permettent d’envoyer des informations au cerveau. Cependant les neurones ne sont pas encore toutes reliées entre elles. Elles se connectent grâce aux stimulations de son environnement. Les relations sociales sont donc primordiales pour acquérir de nouveaux apprentissages. Trop de câlins ne feront  pas de bébé un enfant gâté, mais ils sont important pour son développement intellectuel. Les bébés ressentent des émotions très fortes (colère, peur, angoisse) et n’arrivent pas à les gérer. Ils ont alors besoin d’être rassurés (calins, tétines, doudou…). Si on laisse un enfant pleurer, son corps produit des molécules de stress qui sont néfastes pour le cerveau.

les conne

De 1 à 3 ans

Les nouvelles connexions de neurones ont permis à l’enfant d’apprendre des choses. Les acquisitions ne se font pas en même temps et l’ordre peut varier, par exemple, marcher ou parler en premier. L’enfant apprend et développe son intelligence par le jeu. Il se souvient des événements. Mais, l’adulte peut l’influencer selon sa façon de décrire ce même événement. Enfin, le langage apparaît entre 12 et 24 mois, d’abord l’enfant associe une image (fait appel à sa mémoire) puis le langage s’améliore. Plus l’enfant sera rassuré, soutenu, aimé, plus son cerveau va se développer de façon équilibrée. L’enfant sera alors heureux et épanoui, il pourra gérer plus facilement les difficultés du quotidien.

De 3 à 6 ans

Vers 4/5 ans, le cerveau de l’enfant a un besoin de 65 % de la consommation énergétique du corps. Chez l’adulte, elle est de 20 à 25 %. C’est pourquoi, l’enfant a besoin d’une alimentation saine et équilibrée, de dormir suffisamment et de se dépenser physiquement. Avant 5 ans, l’enfant se contrôle difficilement. Il a de véritables peurs et angoisses, qu’il ne peut pas contrôler. Ce n’est pas un caprice, c’est juste un cerveau qui est encore immature. Chez l’adulte, le cortex préfrontal (partie avant du cerveau) lui permet lorsqu’il a des émotions désagréables, d’analyser la situation de réfléchir, de relativiser et d’ajuster son comportement. Chez l’enfant, le cortex préfrontal est complètement immature. Enfin,le jeu libre est  très important pour un développement équilibré du cerveau de l’enfant.

le cerveau de l'enfant

Le cerveau de l’enfant est très sensible durant les cinq premières années. Il est encore immature et ne permet pas  à l’enfant de contrôler ses émotions. Les adultes doivent faire preuve de patience. Ils doivent accepter et apprendre à l’enfant à gérer ses émotions Et à avoir confiance en lui. Un enfant, à qui les adultes ont appris à gérer ses émotions et non à les ignorer,  a de fortes chances, de devenir un adulte heureux et équilibré, incha allah. Il sera alors capable, de mieux se comprendre, d’analyser ses émotions et de mieux gérer les difficultés qu’il rencontrera.

Et vous, comment agissez vous face aux colères de votre enfant?