Bismillah. Le jeu est souvent associé à une perte de temps chez l’adulte. Pourtant nous retenons  plus facilement les choses apprises de façon ludique plutôt que celles apprises de façons sérieuse. Même à l’âge adulte le jeu détend et nous permet d’évacuer notre stress.

Pour l’enfant le jeu est un moment de plaisir, seul ou partagé. L’enfant a besoin de jouer pour se développer de façon harmonieuse. Nous pouvons alors nous demander pourquoi le jeu est essentiel à l’enfant. Dans cet article, nous verrons à quoi sert le jeu et enfin quelles sont les limites du jeu.

À quoi sert le jeu

L’équilibre de l’enfant

L’enfant a besoin pour son équilibre de passer du temps à jouer. Le jeu est essentiel à son épanouissement. Les parents doivent jouer avec leur enfant, afin de créer des moments de complicité qui aideront l’enfant à se construire des souvenirs agréables qui faciliteront sa confiance en lui. Un enfant qui partage régulièrement des moments de jeux, de joies, de complicité avec ses parents, à plus de chance de devenir un adulte épanoui et équilibré. Par le jeu, l’enfant montre ses émotions (amour, chagrin, agressivité, angoisse, joie…). Cela lui permet de s’affirmer, de s’identifier et de situer dans son environnement.

Il y a plusieurs hadiths qui rapportent que le prophète SAWS (paix et bénédiction sur lui) n’interrompait pas le jeu des enfants (même quand Hassan ou Houcine joue sur son dos alors que le prophète SAWS dirige la prière à la mosquée).

baby-72695_1280-2

L’apprentissage par le jeu

Le jeu permet à l’enfant de comprendre des rapports de cause à effet, il développe son intelligence pratique, il assimile les notions de poids, volume, contenant, contenu…

Le jeu stimule les sens de l’enfant (vision, audition, toucher, odorat, goût)

Il participe au développement de sa motricité. Il apprend également à développer son imagination et sa créativité grâce aux activités et jeux. Enfin le jeu avec d’autres enfants (parc, ludothèque…) lui permet d’apprendre à se socialiser et à communiquer.

Évacuer ses angoisses

Enfin le jeu permet à l’enfant de répéter ce qu’il a vu ou entendu dans la journée. De cette façon, il se libère de ses peurs ou angoisses. Aussi, les enfants angoissés par la séparation de la maman, en petite section de maternelle, se rassure et se calme par le jeu.

En prenant le temps d’observer l’enfant de loin, discrètement, nous pouvons repérer ses préoccupations du moment. Evidemment, ceci est valable pour les jeunes enfants uniquement (avant la pré adolescence). Pour les plus grands, ils ont besoin d’intimité et jouent souvent dans leurs chambres plutôt que dans le salon.

Varier les jeux

Les jeux dirigés

Les jeux dirigés permet à l’enfant d’apprendre à jouer en groupe, à partager et à respecter des règles. Il est également important pour mettre en place des temps de complicité entre les parents les enfants.

S’il n’a pas envie de se joindre au groupe, l’enfant doit avoir la possibilité de faire autre chose ou simplement de rester regarder les autres jouer. il est fréquent, que l’enfant change d’avis et rejoint ensuite le groupe.

Le jeux libres

Le jeu est un besoin pour l’enfant. L’enfant peut choisir de jouer seul ou avec d’autres enfants. Il imagine des scénarios vu ou entendu, il raconte des histoires.

Les parents doivent adapter l’environnement et les jeux selon l’age et les envies de l’enfant. Il font confiance aux capacités de l’enfant et le laisse  joué comme il en a envie, il ne faut pas imposer de règles de jeu. Le ou les enfants font leurs propres règles de jeu.

L’enfant doit être prévenu à l’avance de l’interruption de son jeu afin de ne pas le frustrer. Enfin les enfants doivent être encourager et aider pour ranger.

toys-558776_1280

Les différents jeux

Les jeux proposés doivent être variés afin de développer des compétences différentes. Je vous propose une liste non exhaustive des différents types de jeux.

  • Jeux d’éveils (pour les bébés) : hochet, tableau multi-activités…
  • Jeux d’imitations : poupée, voiture, bricolage, cuisine…
  • Jeux de manipulation : bouliers, jeux de formes…
  • Jeux de motricité : pousseur, ballon, draisienne…
  • Jeux de construction : blocs de construction, kapla, cubes…
  • Jeux de logique : loto, mémorie, puissance 4, jeux d’échecs…

Les limites du jeu

Le jeu est essentiel pour l’enfant, cela dit on ne peut pas tout faire avec le jeu. Évidemment, tout devient plus facile quand c’est proposé sous forme de jeu. Mais l’enfant doit pouvoir faire la différence entre le jeu et la réalité.

Aussi, il est déconseillé de jouer à tables, même quand l’enfant à huit mois et qu’il refuse de manger sa purée épinards.

Enfin les jeux doivent être adapter à l’âge de l’enfant afin de ne pas le frustré par la difficulté du jeu.

Le jeu est essentiel au développement de l’enfant, il lui permet de se construire de façon équilibré, mais aussi d’apprendre de nouvelles compétences et de se libérer du stress. Les jeux doivent être variées pour répondre à de larges besoins de l’enfant. L’enfant doit avoir des moments de jeu libre. Aussi, il est essentiel que le jeu soit un moment de détente et de plaisir pour l’enfant.

Enfin, l’enfant qui ne joue pas, doit nous interpeller, il peut être dans un moment de doute ou d’angoisse.

Et vous, à quoi jouez-vous avec vos enfants?