Une éducation bienveillante est plus favorable au développement de l’enfant. En effet, un enfant est une page presque blanche sur laquelle les parents écrivent. Une partie du caractère de l’enfant est inné, ensuite, les parents puis, l’environnement vont définir le restant de la personnalité ou la modifier.

Un enfant qui a été maltraité, rabaissé ou humilié peut à terme, développer des troubles du comportement plus ou moins grave. A l’inverse un enfant qui a été aimé, écouté, respecté et soutenu, a de grandes chances d’avoir confiance en lui et en ses parents, d’être calme et de développer un esprit critique et créatif.

Qui suis-je ?

Je suis Oum Imran, maman d’un petit garçon et ancienne assistante maternelle. Pour vous expliquer, comment tout à commencer, nous allons retourner quelques années en arrière, quand j’étais enfant (il n’y a pas si longtemps). Ne vous inquiétez pas, je vais essayer de ne pas trop m’étaler sur mon enfance.

Je suis la petite dernière d’une famille de quatre enfants et pourtant, j’étais loin d’être gâtée. Mes parents (qu’Allah les préserve) ont fait de leurs mieux pour me donner une éducation conforme à leurs attentes. Ils m’ont nourris, protégés, donnés une éducation scolaire et je les remercie.
J’ai été élevée de façon autoritaire et dans un climat de violence. J’étais une petite fille très sage, trop sage, j’ai essayée pendant longtemps de leurs plaire, de faire mieux que mes grands frères et sœurs , sans jamais avoir de retour positif.

En parallèle, l’image que j’avais de l’Islam était assez négative, c’était pour moi, une religion d’interdits. Normal, à chaque fois que l’on me parlait de religion, c’était pour me dire que telle chose était interdite. Plus tard, en essayant de comprendre pourquoi il n’y a que des interdits, j’ai découvert une religion qui n’a rien à voir avec celle dépeinte par mon entourage.

C’est la raison pour laquelle, dans le cadre d’une éducation bienveillante et musulmane, il me parait primordial de donner aux enfants dès leurs plus jeunes âges l’amour de notre religion et la leur expliquer avec douceur, comme cela nous a été enseigné par notre prophète saws (paix et bénédiction sur lui).

Si je vous raconte tout cela, ce n’est pas pour me plaindre, hamdoullah. Donc s’il vous plait pas de jugement (envers qui que ce soit) ou de phrases plaintives.

Mon éducation ne m’a pas permis de m’épanouir, de m’exprimer librement, de me sentir en confiance, d’être créative. Cela ne m’a pas permis d’utiliser tout mon potentiel. Au contraire mes capacités ont été bridées par des phrases négatives qui ont tournés pendant longtemps dans ma tête et auxquelles je me suis identifiée.
stockvault-happy-painting-kids124195

Pourquoi ce blog ?

La raison pour laquelle je vous raconte cela, c’est d’une part pour que vous ayez une idée du pourquoi ce blog, pour expliquer à quel point, une éducation trop autoritaire et violente peut être néfaste et enfin parce que pour bien éduquer nos enfants, nous devons d’abord être conscient des éventuels problèmes dû à notre propre éducation et les régler.

Ce blog a pour but de partager avec des mamans musulmanes mon parcours et mon expérience de maman bienveillante ainsi que des outils pour mettre en place cette éducation positive rapidement. Vous y trouverez également d’autres thématiques en lien avec l’éducation des enfants.

A la naissance de mon fils, J’ai souhaitais lui donner une éducation où l’enfant tient une place importante, où il se sent aimé, respecté, responsabilisé et soutenu, et j’ai trouvé cela dans  l’éducation bienveillante. Ma propre expérience m’a fait comprendre à quel point, une éducation où les parents donnent des ordres et les enfants doivent se taire et écouter n’est pas constructive pour l’enfant. C’est pourquoi, j’ai voulu une pédagogie différente pour élever mon fils.

Durant les premières années, j’ai cherché, lu différents livres sur l’éducation, testé, échoué, persévéré, recommencé… Et puis un jour, j’ai découvert dans ma quête d’une éducation différente, l’éducation positive et j’ai été complétement séduite par les changements positifs dans mes rapports avec mon fils. Ca n’a pas été facile au début, car cela demande beaucoup de patience et de sang-froid mais les résultats à moyen et à long terme sont encourageants

L’éducation bienveillante demande de beaucoup s’investir personnellement dans nos rapports avec nos enfants, surtout au début, mais au final, on a tout à y gagner. Cela dit, si vous n’avez pas 10 à 30 minutes par jour à consacrer à vos enfants, il n’est pas utile de lire la suite. Evidemment je ne parle pas du temps que vous passez pour leurs faire à manger, les laver… mais de temps d’échange, de jeux, de lectures…

Comment je peux vous aider

J’étais une grande colérique et cette colère je l’exprimais sur mon fils. J’étais frustrée d’être souvent en colère contre mon fils. Mais malgré toutes mes bonnes résolutions, je ne parvenais pas à me maitriser, je ne comprenais même pas d’où venait cette colère. Je criais beaucoup sur mon fils, je le punissais souvent, je le menaçais, je lui faisais du chantage et il m’arrivait même de lui mettre une fessée.

Un jour, j’ai enfin compris que les enfants sont notre propre miroir. En observant son enfant, on peut facilement se rendre compte de ce que nous devons rectifier en nous. Par exemple, je reprochais à mon fils de ne pas se tenir assis correctement. Et devinez qui, il imitait en ayant une jambe sous la table et une sur le côté, prête à se lever ?
J’ai rectifié ma position et les choses sont rentrées dans l’ordre naturellement.
Les parents sont les premiers modèles des enfants, nous devons donc leurs montrer le bon exemple. N’avons-nous pas le meilleur des modèles ? Le prophète Mohamed saws était un parfait exemple dans le bon comportement. Il était calme, doux et était toujours bienveillant envers les enfants (de nombreux hadiths le démontrent).
Certains disent « oui mais il était prophète », exact et personne n’exige de nous de l’égaler dans son comportement, c’est d’ailleurs impossible. Mais, nous ne devons jamais perdre de vue qu’il est un modèle pour chacun d’entre nous. Le prophète saws a toujours eu un comportement exemplaire car il savait qu’il était un modèle pour nous. Nous sommes le modèle de nos enfants, alors donnons leurs le bon exemple.

hands-718562_1280

L’éducation bienveillante a changé ma vie, je suis aujourd’hui plus calme, plus sereine, plus sûre de moi et je partage beaucoup de choses avec mon fils. Pour lui, ces changements l’ont tout d’abord étonné et puis il les a très vite acceptés et assimilés. Il m’arrive encore d’agir de façon peu bienveillante, « d’oublier » certaines règles, mais mon fils est toujours là pour me rappeler à l’ordre « on ne fait pas comme ça », « tu avais promis ceci » ou encore « tu te souviens de ce que l’on avait dit ».
Ce que je trouve génial dans cette éducation, c’est que tout le monde se sent impliqué, responsabilisé et donc toute la famille à y gagner. Il n’y a pas d’âge pour commencer et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre quel que soit l’âge de l’enfant (ou de l’adulte).
Je vous propose dans ce blog des outils, des astuces pour donner à nos enfants une éducation bienveillante, mais aussi, vous y trouverez prochainement, des idées d’activités et de jeux, des conseils en maternage, les étapes du développement de l’enfant (pour adapter la pédagogie à l’évolution de l’enfant) et comment l’aider à apprendre autrement.
Et vous, comment avez vous choisi votre type d’éducation ?